Des Larmes
Mylène Farmer
Album : Désobéissance
 
 
Et dans ma prison de verre
Moi je ne sais plus
Comment faire
J’peux me bander
Comme personne
Les yeux
De peur qu on m’abandonne

Et puis là pour les sentiments
Fais sourde oreille aux
Compliments
J’me sens seule, là
Allez, je m’épouse
Mon âme soeur
C’est mon bain de foule

C’est la fin
Quand on est dans la boite
À sapin
Se lever chaque matin
Le ver est dans la pomme
J’ai le trac
Tout m’assomme

Diluvien
« le gouffre » de baudelaire
Je lis tout
C’est fait, on s’en fout
C’est ma vie
Fais corps avec mon lit
Loving you
Tu es où
Où où
Des larmes, des larmes
Des larmes, des larmes

De peine
De joie
Sur mes joues, là
Sillonnent, sillonnent
Sillonnent

Des larmes, des larmes

Des larmes, à quoi…
À quoi bon vivre
Si t’es pas là

Je m’isole, m’isole, m’isole

Et dans ma prison de verre
Quand je ne sais plus comment faire
J'embrasse vie comme personne
Même Dieu de peur qu'il m'abandonne
 

Mais voilà pour les sentiments
Si j'en ai encore pour longtemps
Là, j'me sens seule ; un vol pour Toulouse
Au Sacré Chœur pour un bain de foule

C'est la fin
Quand on est dans la boîte
À sapin
Se lever chaque matin
Le ver est dans la pomme
J'ai le trac
Tout m'assomme
 

Un refrain
« Le gouffre » de Baudelaire
C'est un blues
C'est fait, on s'en fout
C'est ma vie
Fais corps avec mon lit
 

Loving you
Tu es où ?
Où, où ?
 

Des larmes, des larmes
Des larmes, des larmes
De peine
De joie
Sur mes joues, là
Sillonnent, sillonnent, sillonnent
 

Des larmes, des larmes
Des larmes, à quoi...
À quoi bon vivre
Si t'es pas là ?
Je m'isole, m'isole, m'isole